Silver France

La population des personnes âgées en France

 

La France est en pleine mutation démographique.

Aujourd’hui, la France compte 15 millions de personnes âgées de 60 ans et plus. Selon les prévisions, ils seront plus de 20 millions en 2035, soit un tiers des Français. Il est également prévu un triplement des plus de 65 ans à l’horizon 2050.A titre de comparaison, concernant la tranche d’âge des 85 ans et plus ; nous dénombrons 1,4 millions de personnes aujourd’hui contre une prévision de 4,8 millions d’ici 2050.

Un développement sans cesse croissant, on a plus de 900 millions de personnes âgées de 60 ans et plus dans le monde en 2013.

L’allongement de l’espérance de vie et l’arrivée à l’âge de la retraite de la première vague du baby-boom rendent nécessaire de mieux prendre en compte les modes de vie des seniors.

L'impact du vieillissement démographique est donc très important pour la France, à la fois économique et sociale.

Lancement de l'opération Silver Economie en France

 

Le 24 avril 2013, la France a lancé la Filière Industrielle Silver Economie.

Le 12 décembre 2013, le Contrat de Filière Industrielle Silver Economie a été signé. C'est la feuille de route donnée pour le développement de cette nouvelle filière. Il reprend la démarche partenariale entre les acteurs privés et la sphère publique et vise à structurer cette filière industrielle du vieillissement.

Le marché global de la Silver Economie représente 92 milliards d'euros en 2013 en France et dépassera les 130 milliards en 2020.

 

Le Contrat de Filières Silver Economie

  • La définition de la Silver économie

La Silver économie est un ensemble d’activités économiques et industrielles qui bénéficient aux seniors. Elles permettent notamment une participation sociale accrue, une amélioration de la qualité et du confort de vie, un recul de la perte d’autonomie voire une augmentation de l’espérance de vie.

La Silver économie est aussi une opportunité industrielle et économique pour la France : en concourant à la création d’entreprises et d’emplois, en permettant aux sociétés déjà existantes d’accroître leur chiffre d’affaires, et en consolidant toute une filière industrielle.

Enfin, la Silver économie permet une avancée significative sur le plan sociétal, en optimisant l’efficience du système de prise en charge de la perte d’autonomie, en renforçant la prévention, et in fine en consacrant aux âgés une place centrale dans notre société.

 

  • Les secteurs concernés

- Habitat : domotique, urbanisme, architecture, hébergement collectif, logement adapté (MAD), efficience énergétique… ;

- Communication : téléphonie mobile, tablettes tactiles, accès internet, réseaux sociaux… ;

- Transport : transports collectifs mieux adaptés, solution à trouver au « dernier kilomètre »… ;

- E-autonomie : téléassistance active/passive/évoluée, bouquets de services… ;

- Sécurité : télévigilance, téléassistance, mode de paiement, gestion bureautique… ;

- Santé : e-sante, nutrition, télémédecine, m-santé… ;

- Services : service à la personne, portage de repas, assurances… ;

- Distribution : adaptation du parcours du consommateur, adaptation des packagings… ;

- Loisir : jeux, fitness, stimulation sensorielle, intergénérationnel… ;

- Travail : télétravail, formation et soutien des aidants familiaux… ;

- Tourisme : tourisme des seniors…

 

  • Les acteurs

Entreprises:

Legrand, Orange, BPCE, Häger, Essilor, Doro, Bluelinea, Everstyl, LPG Systems, Vigilio, CNP assurances, Orpéa, Malakoff Médéric, Aviva-vie, Réunica, Korian, Ag2r La Mondiale, Géria contract, Etna France, Vacances bleues...

Innovation/Réseaux/Recherche:

Pôles de compétitivité (Cap Digital, Vitagora, Systematic, Pôle TES, TECHSAP Ouest, Medicen…), CEA Tech, clusters (Silver Valley, Aghir, Cluster senior, Pôle d’aménagement de la maison, Miriade, TIC et Santé…), Living labs (Cité du design, Autonom’lab), CNR santé à domicile et autonomie, ASIPAG, pôles gérontologiques (PGIBFC, Charles Foix, etc.), acteurs du secteur médico-social…

 

  • Les six axes

Axe 1 : Créer les conditions d’émergence d’un grand marché de la Silver économie

Axe 2 : Favoriser le développement d’une offre innovante et compétitive

Axe 3 : Exporter les produits et technologies de la Silver économie

Axe 4 : Professionnaliser les acteurs de la Silver économie

Axe 5 : Communiquer positivement sur les âgés et le « bien vieillir » auprès du grand public et des distributeurs

Axe 6 : Créer des innovations majeures dans la Silver économie dans le cadre du concours mondial d’innovation

 

  • Les actions (regroupe de 49 actions)

1. Lancer une dynamique régionale avec les « Silver régions »

2. Structurer le marché en labellisant les produits et technologies de la Silveré conomie afin de rassurer les consommateurs âgés et leurs familles sur leur qualité

3. Adapter l’habitat en développant le logement connecté et la domotique

4. Renforcer l’accompagnement des entreprises de la filière en matière de design et en structurant des clusters dédiés à la Silver économie en France

5. Faciliter le financement des entreprises et des pépites de la filière

6. Faire de la France un leader à l’export des produits et technologies de la Silver économie

7. Lancer un plan « métiers de la Silver économie »

8. Améliorer l’accueil des âgés en tant que clients

9. Faire connaître la Silver économie par une campagne de communication et la multiplication de show-rooms en développant une offre de services numériques pour les âgés

10. Créer des innovations majeures dans la Silver économie dans le cadre du concours mondial d’innovation

 

Silver économie française: tout depuis d'un "long marche"

La France peut-elle trouver un réservoir de croissance dans l'or gris? Le vieillissement de la population est présenté comme une chance pour certains secteurs de l'économie et une source d'emploi. Mais on est encore très loin d'une filière économique réelle.

L'opération Silver économie est bel et bien lancée. Le vieillissement, considéré par tous comme un handicap majeur pour la croissance à venir, pourrait se révéler une des sources nouvelles de croissance.

Mais, le vieillissement engendre trois conséquences négatives :

1. il est coûteux, puisque les dépenses liées à la hausse de l'âge moyen de la population, aux financements des retraites et de la santé alourdissent la charge collective de plusieurs points de PIB.

2. une société vieillissante est par nature moins portée à l'innovation, moins porteuse de progrès techniques, tout simplement car, hormis quelques exceptions, les seniors sont en moyenne moins créatifs que ne peuvent l'être les générations suivantes.

3. la croissance à venir nécessitera des investissements massifs. Il est extrêmement difficile d'imaginer que, sans des montages financiers qui permettent le partage du risque, nos seniors vont naturellement investir dans l'épargne que dans des projets risqués.

L'ambition nait alors de faire de la France, pays doué en technologie, l'un des leaders de ce nouveau type d'activité qui pourrait représenter sans nul doute, à terme, un facteur d'une nouvelle croissance. Reste que pour faire cela au-delà des mots, il faut se fixer deux objectifs : le premier est celui de qualifier ces centaines de milliers de personnes qui auront cette vocation d'accompagner les personnes dépendantes et ceci nécessite un effort gigantesque qui n'est pas le moins du monde entamé. Et puis comme les technologies de Silver Economie sont balbutiantes, il faut aider à financer les développements, aider à la création de technologie, aider à la création de start up : en un mot, permettre la naissance de nouveaux secteurs d'activité.

D'une certaine manière même de considérer que la Silver Economie était une priorité nationale. Reste alors à réellement la développer et la financer sinon tout ceci n'aura été que des mots.

 

Association Holiharmo © 2014 整和协会版权所有